Your browser version is outdated. We recommend that you update your browser to the latest version.

Revue de presse

 

 


 

« Elise Shubs signe un premier documentaire, "Impasse", qui recueille le témoignage de plusieurs prostituées de Lausanne. Un film poignant, glaçant, qui évite tous les clichés attendus. Elise Shubs et son chef opérateur, le photographe Matthieu Gafsou, sont les invités de Raphaële Bouchet »

RTS, émission Nectar, "Comment filmer la prostitution au-delà des clichés", 06.04.2017

 


 

 

« Elise Shubs rencontre pour la première fois Sonia Grimm »

RTS, Emission "Premier rendez-vous, 05.04.2017, présenté par Jonas Schneider

 


 

 

« La Lausannoise Elise Shubs s'empare du thème miné de la prostitution, souvent maltraité dans les médias ou teinté de romantisme au cinéma. »

Le Courrier, 03.04.2017, Editorial - "Certains regards féminins", par Mathieu Loewer


 

 

« Encore un film sur la prostitution. Mais c'est le documentaire de plus qui fait la différence. »

RTS, 6h-9h, Les Chroniqueurs, 01.04.2017, Pascal Bernheim a vu "Impasse"

 


 

 « La discrète Elise Shubs jette un sacré pavé dans la marre avec son premier long-métrage. Ce documentaire salutaire met à jour l'hypocrisie et l'aveuglement qui entourent la prostitution, dans un pays où la façon d'appréhender ce sujet de société ne fait guère débat. »

Le Courrier, 31.03.2017, "Une réalité qui dérange", par Mathieu Loewer

 


 

 « Une formation professionnelle pour les prostituées? Elise Shubs s'interroge. »

Couleur3, Réveil à 3 - "L'invitée", 27.03.2017, par Zoe Decker

 


 

FIFDH à Onex avec Impasse d'Elise Shubs.html

Le Léman bleu, émission du 11.03.2017, par Zelda Chauvet

 


 

 « Ces femmes m'ont confié des parole dont il fallait que je fasse quelque chose. »

L'Illustré, 08.03.2017, "Elise Shubs tend le micro aux prostituées", Jean-Blaise Besençon

http://www.illustre.ch/magazine/elise-shubs-tend-le-micro-aux-prostituees

 


 

« Quand à prétendre qu'elles sont là par choix, on se fiera à l'expérience récente de la réalisatrice Elise Shubs. »

24Heures, 18.02.1017, "La chèvre, le chou et les prostituées de rue", Joëlle Fabre, rédactrice en cheffe adjointe

 


 

« Impasse» dagegen – der beste Film, den ich in Solothurn gesehen habe – verweigert sich nicht nur solchem Trost, sondern manchmal sogar den Regeln filmischer Repräsentation …

Dennoch war «Im- passe» für mich der einzige Film in Solothurn, bei dem etwas vor meinen Augen enthüllt wur- de, was ich an diesem Land bislang nicht wahr- genommen hatte. »

WOZ Die Wochenzeitung, 26.01.2017, « Neure Schweizer Filme »

 


 

« The impossibility of identifying the people in their stories gives them an unexpected intensity, a universality that is unsettling and terribly banal: many, infinite life stories that we would rather ignore, pushing them aside into a marginality we don’t want to deal with. »

Cineuropa.org, 25.01.2017, « Impasse: A film that has us over a barrel »

Cineuropa.org, 25.01.2017, « Impasse nos pone contra el muro »

Cineuropa.org, 25.01.2017, « Impasse, un film che ci mette spalle al muro »

 


 

« Dans l’impossibilité de filmer ces femmes, Elise Shubs a fait du quartier de Sévelin l’un des protagonistes du film. »

Swissinfo.ch, 25.01.2017,  « Les voix des prostituées résonnent dans un cul-de-sac »

Swissinfo.ch, 25.01.2017, « Stimmen von Prostituierten verhallen in einer Sackgasse »

Swissinfo.ch, 25.01.2017, « Voci di prostitute risuonano in un vicolo cieco »

 


 

« Il ne se passe presque rien, mais tout est là. Plus puissant qu’un film d’action.»

24Heures, 21.01.2017 – « Un regard sur les prostituées lausannoises », article de Joëlle Fabre

 


 

 « Parler de prostitution sans jamais la montrer, c’est le défi d’un film documentaire présenté en compétition aux Journées cinématographiques de Soleure »

Radio Télévision Suisse (RTS), 18.01.2017, L’invitée du 12h30, Natacha Van Custem et Karine Vasarino

 


 

« Un film qui échappe à tous les clichés habituel qu’on a sur la prostitution »

Radio Télévision Suisse (RTS), 20.01.2017, Vertigo, présentés par Pierre Philippe Cadert et Raphaël Bouchet