Your browser version is outdated. We recommend that you update your browser to the latest version.

 Note d’intention de la réalisatrice

 

Ce film est le fruit d’une année d’immersion, par tous les temps et à toute heure, sur 21 hectares, soit le périmètre de la prostitution visible du quartier de Sévelin à Lausanne. Dans le périmètre même de la violence, de rencontres en rencontres, dans la rue ou dans les salons, la confiance se construit peu à peu et me permet d’approcher l’endroit où une vérité cachée peut alors se murmurer. Ce film est avant tout un film de rencontres et de rapports humains dans lequel les histoires des femmes se croisent et se répondent mutuellement.

 

Le dialogue entre mes recherches théoriques de départ et l’immersion dans le monde de la prostitution m’a fait éprouver dans ma chair ce que j’avais à peine osé imaginer. Actuellement, la société part volontiers du point de vue que chaque femme qui se prostitue le fait de manière volontaire. Or, durant la préparation de ce film, j’ai rencontré plusieurs formes de prostitutions plus ou moins choisies ou forcées qui coexistent et se juxtaposent, la prostitution choisie représentant la pointe émergée de l’iceberg.

 

Cet itinéraire de rencontres, d’émotions et de non-dits a structuré ma vision des personnages et de la prostitution, la création de la dramaturgie et le dispositif filmique. Le film prend le parti de considérer ce quartier comme un véritable théâtre - ou la métaphore d’un théâtre, une mascarade sociale, mais dans laquelle se joue la vie d’êtres humains.

 

Je veux faire découvrir de nuit comme de jour ce quartier orgiaque ; de nuit publiquement et de jour dans l’invisibilité des salons. Ainsi, je transpose le sentiment éprouvé en passant des heures dans ce quartier : acheteur libre, le conducteur invisible installé confortablement dans sa voiture passe et repasse en toute impunité autour des femmes surexposées. Les phares braqués sur elles, il choisit l’objet du désir d’un instant. Il ne sait pas à quel type de prostitution il s’adresse. Il n’a pas besoin de se poser la question. Il se sent dans la norme. 

 

Grâce à un travail approfondi sur le son et l’image, le dispositif filmique rend palpables ces lieux, qui pour le passant sont transitoires et pour les femmes prostituées, permanents. Aujourd’hui, les informations existantes sur la prostitution sont innombrables et divergentes. L’objectif plus humble de ce film, est de donner à entendre, à voir et à ressentir la part immergée de la prostitution, les femmes que la vie a le plus privées de liberté et le plus obligées à exercer ce gagne-pain, que ce soit à cause de la contrainte de la part d’un réseau, d’un village, d’une famille, d’un époux ou alors par nécessité économique.

 

J’ai voulu que la relation avec chaque femme rencontrée soit vraiment écoutée. Que ce soit dans ce qu’elle dit, dans ce qu’elle prend le risque de dire et dans ce qu’elle ne peut pas dire, et que chacune de leur voix devienne essentielle et précieuse pour le spectateur. Et c’est à nous, membres de la société d’oser dire à haute voix, ce qu’elles se sont risquées à murmurer tout bas. 

 


 

 

Liste des collaborateur-rice-s

 

Réalisatrice

Elise Shubs

CH, Lausanne 

Producteur 

Fabrice Aragno 

CH, Lausanne

Collaboration à l’écriture

Anne-Laure Sahy

CH, Lausanne, DE Berlin

Architecte d’idées

Arno Renken

CH, Lausanne

Chef opérateur

Matthieu Gafsou 

CH, Lausanne

Preneuse de son

Elise Shubs

CH, Lausanne

Monteur images

Nicolas Hislaire

CH, Lausanne

Assistant monteur

Rui Pires

CH, Berne

Monteur et mixeur son

Jérôme Cuendet

CH, Neyruz

Etalonnage

Fabrice Aragno

CH, Lausanne

Musique

Jérôme Cuendet

 

 

Colin Vallon Trio

CH, Berne

Graphisme

Gaël Faure

CH, Lausanne

 


 

 

Fiche technique du film

 

 

 

Titre original :  Impasse
Pays de production : Suisse
Année de réalisation : 2016
Langues : FR, IT
Sous-titres : ENG, DE
Durée : 61 mins
Speed frame : 24 i/s
Son : 5.1
Format : 1.66
Format de projection : DCP

 


 

 

Le film est soutenu par

 

  • L’Office fédéral de la culture - DFI
  • Avec le soutien de la Fondation romande pour le cinéma et la Loterie romande
  • Fondation Education 21/ films pour un seul monde, avec le soutien de la direction du développement et de la coopération - DDC 
  • Radio Télévision Suisse, RTS
  • Succès passage antenne, SSR – SRG
  • Le Zonta Club de Lausanne
  • Fondation Emilie Gourd